Rapprocher les cultures

 

Fusion/acquisition

Lors d'une fusion ou d'un rapprochement de deux entreprises, les synergies espérées ne peuvent "jouer" à plein que si les différences de culture ne constituent pas des freins. PHILOS intervient en amont et en aval pour faciliter la fusion et prévenir un éventuel "choc des cultures". Nous analysons le contenu des deux cultures en présence et travaillons avec vous aux conditions de leur rapprochement, afin que, de plusieurs, elles ne fassent plus qu'une ("e pluribus unum").


Classiquement, trois cas de figure sont envisageables en vue de maximiser les performances économiques de la nouvelle entité :


▪   Absorption progressive de la culture de l'un par l'autre, et réduction progressive de l'une à l'autre.

▪   Transformation des deux cultures en une troisième inédite, plus adaptée à la réalité nouvelle du Groupe. Une culture d'entreprise radicalement nouvelle est promue, qui supplante progressivement les deux premières.

▪   Les deux cultures initiales se trouvent conjugées en une nouvelle plus englobante, qui intègre les deux premières mais sans les nier dans leur spécificité respective. Les deux cultures initiales sont maintenues dans leur différence, pour autant que cette différence se révèle dynamisante. La nouvelle culture d'entreprise se fonde alors sur la fécondité du rapport entre les deux cultures, qu'il s'agit donc de maintenir dans leur altérité l'une à l'autre.